« Corps polyvalent » ne veut pas dire « bouche-trous »

« Corps polyvalent » ne veut pas dire « bouche-trous »
Inquiet d’entendre parler sans cesse de « montée en puissance du Régalien », le SATAC UNSA a écrit au Directeur Général pour obtenir des précisions concernant le corps des TSEEAC. En effet, les effectifs de TSEEAC ne permettent pas de disperser ceux-ci à tout va et si l’accord licence prévoit une stabilisation de l’effectif global au sein de la DSNA, le Protocole DGAC prévoit, lui, le renforcement de la DCS et sa transformation en Service à Compétence Nationale. A ce titre, la plus grande partie des recrutements doit lui être consacrée. Lire la lettre du SATAC UNSA Lire la réponse du Directeur Général
Inquiet d’entendre parler sans cesse de « montée en puissance du Régalien », le SATAC UNSA a écrit au Directeur Général pour obtenir des précisions concernant le corps des TSEEAC. En effet, les effectifs de TSEEAC ne permettent pas de disperser ceux-ci à tout va et si l’accord licence prévoit une stabilisation de l’effectif global au sein de la DSNA, le Protocole DGAC prévoit, lui, le renforcement de la DCS et sa transformation en Service à Compétence Nationale. A ce titre, la plus grande partie des recrutements doit lui être consacrée. Lire la lettre du SATAC UNSA Lire la réponse du Directeur Général

À lire aussi

Préavis de grève pour le 25 avril 2024

Chaque négociation protocolaire est différente, mais celle-ci est vraiment « originale ». Après de longues semaines d’attente …