Attention DANGER !

Attention DANGER !
Le Secrétaire d’État chargé des Transports a récemment répondu à une question écrite au Sénat sur MOSAIC suite à un de nos courriers. Il vient également de nous répondre sur sa vision de l’avenir proche. Le phasage prévu nous paraît excessivement dangereux, car il prévoit la création d’un FAB indépendamment de celle de MOSAIC. En effet, si MOSAIC couvre la totalité des services de la Navigation Aérienne du sol à illimité, le FAB, lui, ne concerne que le contrôle aérien dans les espaces supérieurs – autrement dit : « L’en-route ». LA CREATION PREALABLE DE CE FAB, que certains présentent comme une solution rassurante EST, EN FAIT, LA PLUS DANGEREUSE DE TOUTES : Cette démarche consacre la création d’un prestataire unique pour le supérieur … laissant de côté les aérodromes, mais aussi les approches, sans parler des autres services de la Navigation Aérienne !! Et si le prestataire unique s’arrêtait là ? Et si les aérodromes étaient, ensuite, mis en concurrence comme préconisé par le rapport du Groupe de haut niveau (HLG) de 2007 ? Lire la suite : Le Télégramme du SATAC n°24 du 23 juin 2008
Le Secrétaire d’État chargé des Transports a récemment répondu à une question écrite au Sénat sur MOSAIC suite à un de nos courriers. Il vient également de nous répondre sur sa vision de l’avenir proche. Le phasage prévu nous paraît excessivement dangereux, car il prévoit la création d’un FAB indépendamment de celle de MOSAIC. En effet, si MOSAIC couvre la totalité des services de la Navigation Aérienne du sol à illimité, le FAB, lui, ne concerne que le contrôle aérien dans les espaces supérieurs – autrement dit : « L’en-route ». LA CREATION PREALABLE DE CE FAB, que certains présentent comme une solution rassurante EST, EN FAIT, LA PLUS DANGEREUSE DE TOUTES : Cette démarche consacre la création d’un prestataire unique pour le supérieur … laissant de côté les aérodromes, mais aussi les approches, sans parler des autres services de la Navigation Aérienne !! Et si le prestataire unique s’arrêtait là ? Et si les aérodromes étaient, ensuite, mis en concurrence comme préconisé par le rapport du Groupe de haut niveau (HLG) de 2007 ? Lire la suite : Le Télégramme du SATAC n°24 du 23 juin 2008

À lire aussi

Licence ANSO et licence AMS : un double-danger !!

Le Directeur de la DSNA a répondu défavorablement à la demande de l’UNSA UTCAC d’inscrire …