Protocole DGAC 2020-2024 : 1ère réunion plénière

Protocole DGAC 2020-2024 : 1ère réunion plénière

Après une première série de réunions bilatérales, une réunion plénière était organisée mercredi 6 novembre 2019 après-midi pour examiner la Version 0 du Protocole DGAC. Sans surprise, comme cela avait été annoncé, cette V0 contenait uniquement les attentes de l’administration.

Un nombre important de ces « mesures » concerne l’organisation du travail, les horaires … donc portent le danger d’une dégradation des conditions de travail.Nous estimons même que certaines « mesures » visent à tester nos réactions, étant à la limite de la provocation.
Cette réunion avait pour principal but de lancer le débat, et nous ne sommes pas réellement entrés, encore, en négociations.L’UNSA Aviation Civile a :- Répété qu’une négociation d’un protocole de 5 ans n’était pas aisée et nécessiterait des efforts accrus en termes de contreparties,- Demandé que les efforts consentis ces dernières années par les personnels soient reconnus,- Relevé de forts risques d’amplifier la souffrance au travail et les Risques PsychoSociaux (RPS) qui ne doivent pas être considérés comme de simples « concepts », mais être réellement pris en compte,- Estimé que les thèmes abordés étaient très « délicats », touchant au « contrat de travail » de certaines catégories de personnels,- Réaffirmé son refus toute fermeture de service pendant la durée de ce protocole.
L’UNSA Aviation Civile dans son ensemble, et l’UNSA UTCAC en particulier, attend avec impatience la V1 qui doit intégrer les contreparties envisagées par l’administration pour rendre ses exigences acceptables.

Après une première série de réunions bilatérales, une réunion plénière était organisée mercredi 6 novembre 2019 après-midi pour examiner la Version 0 du Protocole DGAC. Sans surprise, comme cela avait été annoncé, cette V0 contenait uniquement les attentes de l’administration.

Un nombre important de ces « mesures » concerne l’organisation du travail, les horaires … donc portent le danger d’une dégradation des conditions de travail.Nous estimons même que certaines « mesures » visent à tester nos réactions, étant à la limite de la provocation.
Cette réunion avait pour principal but de lancer le débat, et nous ne sommes pas réellement entrés, encore, en négociations.L’UNSA Aviation Civile a :- Répété qu’une négociation d’un protocole de 5 ans n’était pas aisée et nécessiterait des efforts accrus en termes de contreparties,- Demandé que les efforts consentis ces dernières années par les personnels soient reconnus,- Relevé de forts risques d’amplifier la souffrance au travail et les Risques PsychoSociaux (RPS) qui ne doivent pas être considérés comme de simples « concepts », mais être réellement pris en compte,- Estimé que les thèmes abordés étaient très « délicats », touchant au « contrat de travail » de certaines catégories de personnels,- Réaffirmé son refus toute fermeture de service pendant la durée de ce protocole.
L’UNSA Aviation Civile dans son ensemble, et l’UNSA UTCAC en particulier, attend avec impatience la V1 qui doit intégrer les contreparties envisagées par l’administration pour rendre ses exigences acceptables.

À lire aussi

thumbnail of Résolution Générale et nouveau CN UTCAC 2022

Congrès de l’UNSA UTCAC

Le Congrès 2022 de l’UNSA UTCAC s’est déroulé du 17 au 19 mai 2022 à …