GS 32 heures du 6 mars 2015

GS 32 heures du 6 mars 2015

Les restructurations prévues par le protocole « social » 2013-2015, commencent à se concrétiser et, malgré la fermeture de 12 aérodromes, les effectifs sont toujours aussi tendus et fragiles sur les aérodromes des groupes F et G.
Au final, tous les aérodromes souffrent :- Ceux qui doivent fermer :      > rendent, malgré tous les efforts des TSEEAC, un service dégradé et bien souvent illisible par les usagers, ou      > essaient (vainement !) de tenir bon.- Les organismes receveurs, au titre du plan d’affectation :      > doivent faire face à une surcharge de formations, ou       > restent dans l’attente d’arrivées comptabilisées, mais non concrétisées ni même programmées

Les restructurations prévues par le protocole « social » 2013-2015, commencent à se concrétiser et, malgré la fermeture de 12 aérodromes, les effectifs sont toujours aussi tendus et fragiles sur les aérodromes des groupes F et G.
Au final, tous les aérodromes souffrent :- Ceux qui doivent fermer :      > rendent, malgré tous les efforts des TSEEAC, un service dégradé et bien souvent illisible par les usagers, ou      > essaient (vainement !) de tenir bon.- Les organismes receveurs, au titre du plan d’affectation :      > doivent faire face à une surcharge de formations, ou       > restent dans l’attente d’arrivées comptabilisées, mais non concrétisées ni même programmées
Lire le télégramme N°2015-008 du vendredi 6 mars 2015

À lire aussi

Lancement de la première mobilité au fil de l’eau pour 2024 – (FIDELO 2024-1)

La première campagne de mobilité au fil de l’eau pour l’année 2024 (FIDELO 2024-1) est …